le meilleur de la vie est viagra generique france les sentiments cialis generique france d'une personne pour levitra generique france une autre personne

L’Agglo s’engage dans la lutte contre l’artificialisation des sols

L’Agglo s’engage dans la lutte contre l’artificialisation des sols

Le 10 février dernier, l’Agglo du Pays de Dreux a officiellement lancé son ambitieuse démarche de « sobriété foncière ». L’enjeu consiste à mêler transition écologique et développement économique, à travers notamment la résorption des friches industrielles.   

Le développement des villes et la construction de nouveaux bâtiments empiètent sur les espaces agricoles, forestiers ou naturels. Chaque année, 66 000 hectares sont artificialisés en France. Ce phénomène provoque notamment la destruction de la biodiversité et favorise l’émergence de nouveaux risques (inondations, pollution des sols…). Dans ce contexte, le Plan pour la Biodiversité présenté par le Gouvernement en 2018 incite les collectivités à atteindre l’objectif « Zéro artificialisation nette ». Selon cette notion, chaque opération d’artificialisation doit être compensée par une action contraire, de reconquête par la nature.  

UNE GESTION RAISONNEE DE L’ESPACE : VERS LA « SOBRIETE FONCIERE » 

« L’enjeu consiste à utiliser avec parcimonie l’espace, explique Gérard Sourisseau, Président de l’Agglo du Pays de DreuxC’est ce que l’on appelle la « sobriété foncière », qui implique de déconnecter l’idée de croissance (économique et de population) de la notion d’extension urbaine» Déterminées à engager des mesures ambitieuses et novatrices, l’Agglo et la ville de Dreux ont été désignées par l’Etat lauréates de la démarche « Territoires pilotes de sobriété foncière », aux côtés de 6 autres territoires en France. Une distinction qui permettra de bénéficier du soutien et de l’accompagnement des services de l’Etat pour mettre en œuvre cette stratégie en associant étroitement les élus locaux, sans attendre que le législateur n’autorise plus les extensions de l’urbanisation. 

LA REQUALIFICATION DES FRICHES INDUSTRIELLES : UN ATOUT POUR LE TERRITOIRE 

L’un des principaux leviers pour éviter l’étalement urbain correspond à la réhabilitation des friches industrielles. D’ailleurs, symboliquement, c’est à l’Atelier à spectacle de Vernouillet que le Président de l’Agglo a officiellement lancé la démarche « Territoires pilotes de sobriété foncière ». En effet, avant d’accueillir concerts et représentations, le bâtiment était occupé jusqu’en 1983 par une entreprise de fabrication de charpentes en bois. La réhabilitation avait été initiée en 2004. « Au cours des 15 dernières années, de nombreuses initiatives ont été prises par Dreux, l’agglomération et l’ensemble du territoire en matière de reconquête de friches », rappelle Gérard SourisseauDès 2021, l’Agglo souhaite conférer un nouvel élan à la dynamique de reconversion de ces espaces. En cela, l’exemple de la reconversion du site de production Philips, devenu le parc d’activité de La Radio, peut représenter une source d’inspiration 

L’EXEMPLE INSPIRANT DU PARC D’ACTIVITE DE LA RADIO 

En 2007, un an après la fermeture de l’usine de téléviseurs Philipsl’Agglo avait en effet lancé un plan de requalification, afin de transformer la friche de 15 hectares en parc d’entreprises. Une initiative qui fait figure d’exemple pour la stratégie future : « Le foncier va devenir rare au cours des années à venir, confirme Pierre-Frédéric Billet, maire de Dreux et Vice-Président de l’Agglo en charge du Développement ÉconomiqueD’où notre volonté de mobiliser les friches industrielles pour accueillir dans les meilleures conditions les entreprisesAu Parc de la Radio, les enjeux de densification sont une vraie chance et la démarche de sobriété foncière va nous aider. » Pour le territoire de l’Agglo, c’est sur cette base ambitieuse que se construit l’attractivité de demain. 

Sur le même sujet
twitter ink viadeo facebook youtube