le meilleur de la vie est viagra generique france les sentiments cialis generique france d'une personne pour levitra generique france une autre personne

L’Agglo compte sur les architectes d’Europan pour imaginer la zone d’activité de demain

L’Agglo compte sur les architectes d’Europan pour imaginer la zone d’activité de demain

Une trentaine de candidats – architectes, urbanistes, paysagistes – venus des quatre coins de France et d’Europe étaient présents ce mardi 23 avril à l’Agglo du Pays de Dreux pour visiter les zones d’activité de Tremblay-les-Villages, Brezolles et Saint-Lubin-des-Joncherets, dans le cadre du concours d’idées Europan* 2019. Loïc Barbier, vice-président en charge du patrimoine intercommunal et maire de Brezolles, Christelle Minard, maire de Tremblay-les-Villages et Didier Vuadelle, maire de Saint-Lubin-des-Joncherets ont profité de cette rencontre pour présenter leurs attentes et répondre aux questions des jeunes concepteurs. Ils ont jusqu’au 28 juillet 2019 pour proposer un nouveau modèle de développement de ces zones d’activité. Trois lauréats seront désignés début décembre 2019

Réfléchir à un nouveau modèle de développement des zones d’activité de Tremblay-les-Villages, Brezolles et Saint-Lubin-des-Joncherets

Les candidats devront réfléchir, en équipe, à un nouveau modèle de développement de trois zones d’activité du territoire (la zone d’activité de la Vallée du Saule à Tremblay-les-Villages, à Brezolles, et une création à Saint-Lubin-des-Joncherets) en prenant en compte de nombreux enjeux : économiques, sociaux et écologiques. L’Agglo souhaite créer des espaces attractifs afin de renforcer le tissu économique local, créer de l’emploi pour la population des alentours et améliorer leur qualité de vie. La mobilité doit être au cœur des réflexions. Christelle Minard a rappelé aux candidats « Il faut trouver des solutions innovantes pour assurer les déplacements de tous au quotidien ». Des services associés doivent également être intégrés : crèches d’entreprise, livraison de paniers locaux…

         « exemplaire d’un point de vue écologique »

La transition écologique est un enjeu majeur. Ces futurs espaces d’activité devront être autonomes énergétiquement : panneaux photovoltaïques, bâtiments végétalisés, autant de solutions qu’il faudra intégrer au projet. Comme l’a précisé le président de la Chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir, Didier Agez « L’Agriculture est vouée à devenir un producteur d’énergie. » Il faudra également penser à consommer le moins d’eau possible, travailler sur l’économie circulaire.

        « en lien avec le projet d’autoroute A154 »

Les équipes ne devront pas perdre de vue le projet d’autoroute A154, un axe allant d’Orléans au Havre en passant par Rouen, prévu à l’horizon 2024. Il ne faut pas tomber dans les travers des zones d’activités situées au bord d’un échangeur, sans âmes et peu attractives », rappelle Émilie Neveu, directrice adjointe du Pôle Développement économique et territorial de l’Agglo.

Sur le site de la Vallée du Saule, il est prévu une extension d’environ 10/15 hectares.

        « adapté aux jeunes créateurs d’entreprises »

« On doit créer des bâtiments adaptés aux jeunes créateurs d’entreprises qui souhaitent développer leur activité », estime Christelle Minard. Elle rajoute « Il faut faire prendre conscience que nous avons besoin localement de préserver nos emplois. »

        « connecté avec les centres-bourgs »

La zone d’activité de Brezolles qui doit faire l’objet d’une requalification et d’une extension d’environ 10/15 hectares jouxte le village. Tout comme à Saint-Lubin-des-Joncherets où le projet de la création d’une zone d’activité d’environ 40 ha se situe en lisière de lotissement. Dans ces deux cas, les zones d’activité doivent être reliées au cœur de la ville. Comme l’a précisé Didier Vuadelle « C’est l’opportunité de valoriser et faire le lien avec le centre-bourg et de réfléchir à l’avenir de nos villes.»

Un projet de territoire ambitieux

Deux jeunes architectes associés à Paris ont été séduits par « La singularité du projet. C’est un projet multi site qui a une vraie résonnance sur les questions sociales d’aujourd’hui : la mobilité, l’emploi, les énergies renouvelables. »

« C’est pour l’Agglo du Pays de Dreux une véritable ambition de territoire qui peut devenir un modèle inédit en France », a souligné Loic Barbier.

Une réalisation d’ici 2024

Les jeunes concepteurs rendront leurs projets en juillet, en décembre 2019 trois équipes lauréates seront désignées. C’est un jury indépendant, constitué d’architectes européens et d’experts en urbanisme qui tranchera. La réalisation de ces nouveaux espaces d’activité est envisagée d’ici 5 ans.

 

*Europan est un concours d’idées qui s’adresse aux jeunes architectes, urbanistes et paysagistes de moins de 40 ans. Il se déroule tous les deux ans simultanément dans une vingtaine de pays européens. Le thème de cette 15ème édition « Villes productives – 2 : ressources, mobilité et équité sociale.» L’Agglo du Pays de Dreux fait partie des 9 candidats français retenus sur la thématique « Zone d’activité – Campagnes productives ».

Sur le même sujet
twitter ink viadeo facebook youtube