KP1 pose la première pierre de son usine à Vernouillet

KP1 pose la première pierre de son usine à Vernouillet

KP1, le leader français des systèmes constructifs préfabriqués à base de composants en béton, a choisi d’implanter à Vernouillet une nouvelle usine de production. Jean-François Trontin, Président de KP1, Wassim Kamel, sous-préfet de Dreux, Gérard Hamel, Président de l’Agglo du Pays de Dreux, Daniel Frard, Maire de Vernouillet et Valentino Gambuto, conseiller régional ont posé la première pierre de la future usine, mardi 3 juillet. Un investissement de 15 millions d’euros, qui débouchera sur la création d’une cinquante d’emplois d’ici 2020.

Une implantation stratégique

L’implantation à Vernouillet est un choix stratégique de par sa situation géographique aux portes de l’Ile-de France. Comme l’a précisé dans son discours Bart Deman, Directeur Général de KP1 « Le dynamisme et la motivation des interlocuteurs locaux, soucieux de redynamiser la zone a également été un véritable moteur. » Il a tenu à remercier la coordination du service développement économique de l’Agglo du Pays de Dreux, de la Ville de Vernouillet, mais également l’État et la Région qui ont soutenu le projet.

 

Une usine opérationnelle dans un an

Fort de 60 ans de savoir-faire, KP1 va ouvrir à Vernouillet un site dédié à la production du prémur.« Conçu sur mesure, le Prémur KP1 est un procédé de mur préfabriqué à coffrage intégré.Il permet de construire plus vite et moins cher tous les types d’ouvrages : murs courants, cages d’escalier, silos, bassins, piscines…. », explique Bart Deman. En constante recherche d’innovation, le groupe est détenteur d’une centaine de brevets de produits innovants dans le bâtiment.

L’usine s’implante sur plus de 4 hectares de surface aux portes de la zone d’activités « Porte Sud » de Vernouillet. Elle intègrera une unité semi-automatisée de fabrication de prémurs, une unité autonome de transformation des aciers et un bureau logistique. Le groupe a pour volonté d’anticiper les projets de construction du Grand Paris et des Jeux Olympiques de 2024 avec cette usine.

« KP1 se prépare pour les JO 2024 et le Grand Paris »

La future usine permettra d’approvisionner tous les chantiers franciliens de logements, gares, infrastructures sportives et municipales…. Les travaux devraient s’achever en juin 2019 et l’usine emploiera à terme 52 personnes.

Création de 52 emplois d’ici 2020

Le groupe souhaite créer 52 emplois en CDI, essentiellement de la main d’œuvre spécialisée : des conducteurs de machines semi-automatisées, agents de préfabrication, pontiers, centraliers, techniciens de maintenance, de laboratoire mais aussi des agents logistiques. Les premiers recrutements débuteront au premier trimestre 2019. Comme le précise Jean-François Trontin« Nous souhaitons recruter de la main d’œuvre locale. »

KP1 en chiffres

60 ans de savoir-faire
39 sites KP1
21 usines
1700 collaborateurs

Sur le même sujet
twitter ink viadeo facebook youtube