Frédéric Mossland et Juliette Poupart, gérants du magasin Carré Bio et du magazine Herbodruide à Dreux

Frédéric Mossland et Juliette Poupart, gérants du magasin Carré Bio et du magazine Herbodruide à Dreux

Déjà propriétaires de la boutique Herbodruide en centre-ville de Dreux, Frédéric Mossland et Juliette Poupart défendent le bio également en Zone d’Activité. Près de 10 000 références sont présentes sur les 400 m2 du commerce. Entretien avec les propriétaires.

Frédéric, pouvez-vous vous présenter et présenter l’activité de votre entreprise ?
Je suis le gérant du magasin Carré Bio et du magazine Herbodruide à Dreux. Nous distribuons et vendons des produits d’alimentation courante « bio », aussi bien des fruits et légumes, des produits frais, de l’épicerie, du vin mais également des cosmétiques et des compléments alimentaires.

Pourquoi cette activité ?
F.M. : C’est avant tout une philosophie de vie et une forme de militantisme. Nous savons que les produits que nous vendons sont très bons pour la santé. Du moins, ces produits sont meilleurs que des produits issus de l’agriculture conventionnelle à base de produits chimiques.

D’où viennent vos produits ?
F.M. : Dans la mesure du possible nous essayons d’avoir des approvisionnements proches géographiquement. Par exemple, sur les fruits et les légumes, nous allons essayer de choisir systématiquement au plus proche, en travaillant avec des producteurs locaux. Non seulement parce que tout est fait en accord avec les bases de l’agriculture biologique, mais aussi parce que l’on est attaché à notre territoire et que l’on a envie de faire travailler ces producteurs.

Qui sont vos clients ?
Juliette Poupart : On pense toujours que « les bio » sont des bobos, c’est beaucoup plus vaste que ça. Notre clientèle se compose de tous types de catégories socioprofessionnelles et a tendance à rajeunir.

Que signifie « produit bio » ?
J.P. : Un produit bio est un produit qui a été cultivé sans pesticides et sans ajout chimique.

Pour vous et vos clients, que signifie « consommer bio » ?
J.P. : Pour certains clients, il s’agit simplement d’acheter quelques produits. Pour d’autres, c’est une vraie philosophie de vie. Cela veut dire « consommer bio » mais aussi « vivre bio » en mangeant de façon intelligente par rapport au respect de la nature ou en ne mettant pas de produits chimiques chez soi etc…

Depuis quand êtes-vous installée à Dreux ?

J.P. : Nous avons repris notre premier magasin « Herbodruide » en centre-ville de Dreux il y a bientôt 9. C’est depuis ce moment-là que nous sommes implantés dans l’agglo.

Pourquoi vous êtes-vous installé sur le territoire de l’agglo ?

J.P. : Nous sommes arrivés dans la région plus ou moins par hasards. Nous avons eu l’opportunité, grâce à une série de rencontres, de rencontrer l’ancien propriétaire du magasin du centre-ville avec qui le courant est tout de suite passé. Nous étions dans d’autres métiers mais nous avions déjà cette attirance pour l’agriculture biologique, pour les plantes, pour la santé. Nous nous sommes retrouvés sur ces sujets-là et lui partait à la retraite. Il nous voyait bien prendre la relève et ça s’est fait comme ça.

Avez-vous bénéficié de l’aide de l’Agglo pour vous installer ?
J.P. : Oui. Les managers de l’Agglo du Pays de Dreux nous ont aidé à monter ce projet. Nous avions besoin de leur aide car c’était une première pour nous.

Quelle est votre croissance ?
J.P. : Le secteur étant en croissance, nous le sommes aussi. Au démarrage de l’activité, notre croissance était très importante. Aujourd’hui c’est une croissance qui est plus raisonnable, qui colle à celle du marché mais à priori, c’est vrai que toutes les analyses ont tendance à dire que ça va durer dans le bio, parce que ça répond vraiment à une demande de la part des clients.

twitter ink viadeo facebook youtube